AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Partagez | 
 

 {jolene/mission} in the dark

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Poldark
≈ OH DEAR YOU'RE MY FAVORITE SONG
avatar

Messages : 581
Date d'inscription : 30/09/2012
Age : 24

MessageSujet: {jolene/mission} in the dark   Sam 5 Mar - 23:48

THE ISLAND a écrit:
IN THE DARK.
SAISON 3 - SUJET N°2

La fragile paix instaurée entre les survivants et les natives avait volé en éclats. Si vite. Personne n’aurait pu prévoir que tout dégénérerait aussi vite. Beaucoup l’avait craint, mais personne ne s’était attendu à cela. A tout ce sang. A ce face à face à la frontière. Beaucoup avait secrètement espéré que cette trêve dure toujours. Des familles s’étaient formées. La vie avait repris son cours sur l’ile. Simplement. Paisiblement. Et puis, tout avait volé en éclats. Le temps d'un battement de cil. Et ce soir, sous une fine pluie, la peur avait repris ses droits sur les campements. Les tensions étaient palpables. Les regards restaient rivés sur la jungle, guettant le moindre mouvement inattendu. Beaucoup avait, de nouveau, perdu le sommeil, la peur au ventre. Pourtant la jungle était étrangement calme. Le vent faisait s’agiter la cime des arbres, mais les animaux eux-mêmes semblaient plus paisible que d’accoutumée. Surement la tempête persistante de ces dernières heures en était-elle la cause. Les leaders, sur leur garde, incitaient les survivants à reconstruire ce qui avait été détruit, à continuer de vivre leur vie, comme si de rien n’était. Comme avant l’annonce de la mort de Riley. Comme avant que la paranoïa ne les prennent aux tripes. C’était là leur rôle, ce soir. Protéger et rassurer.

En vain. Car bientôt, des hurlements de terreur jaillirent de la jungle. Des cris horrifiés. Des hurlements de douleur. De terreur. Des cris qui semblaient s’arracher aux entrailles des ténèbres. Des hurlements qui réveillèrent ceux qui avaient réussis à trouver le sommeil.

La panique se répandit très vite sur les campements. L’ordre fut donné aux survivants d’aller se réfugier dans l’infirmerie ou dans la réserve, là où ils seraient en sécurité, pendant qu’un groupe irait dans la jungle. Seuls deux leaders, Jolene Winslow et Christopher Tennant, restèrent aux aguets sur la plage. Leurs regards glissant de la jungle jusqu’à l’infirmerie, de l’infirmerie jusqu’à la réserve, de la réserve jusqu’à l’abri dans lequel se trouvait Dorian Reinhardt

Et ces cris. Ces hurlements qui ne cessaient pas. Les pleurs d’enfants qui émanaient des abris. La panique qui s’en échappait. L’ambiance sur le campement était telle que lorsque Noah Caldwell débarqua, elle manqua de peu d’assister à sa propre exécution. La pauvre jeune femme venait simplement, sur ordre de Julian, s’assurer qu’aucun survivant ne manquait à l’appel, l’identité des personnes hurlant dans la jungle étant encore à déterminer.

Trop occupés par cette interruption soudaine, aucun d’entre eux n’aperçut les silhouettes qui venaient de se glisser parmi les abris encore debout, deux intrus que cette diversion sonore semblait arranger plus que de raison… Liesel Ackermann et Cole Azarov. Enfin si, quelqu'un avait peut-être aperçut ces deux intrus, mais n'était-elle pas, elle-mème, une intrus en ces lieux?


QUELQUES CONSIGNES
Ordre de post : SANSA - LIESEL - CHRISTOPHER - JOLENE - COLE - NOAH - RUBY
Cet ordre de post est obligatoire pour le premier tour mais par la suite, il sera possible d'adapter l'ordre en fonction du rp et de vos disponibilités.

❱ Le sujet commence au moment où Noah surgit sur le campement des Skywests.

❱ Vous aurez la possibilité d’être le maitre de votre propre destin, et de tenter le destin par le biais du lancé de dés. Mais l'ile se réserve, encore et toujours, le droit d'intervenir dans les sujets pour y ajouter d'avantage de piquant...

❱ Pour cette mission, il vous est conseillé d'écrire des RPs relativement courts afin que le jeu avance vite, d'autant plus que vous êtes nombreux. Toutefois, cela n'a rien d'obligatoire du moment que vous répondez régulièrement (une fois par semaine). Si à un moment du sujet, vous vous trouvez dans l'incapacité de répondre pendant une certaine durée, n'oubliez pas de prévenir vos partenaires.

❱ Ce sujet est privé. Si vous n'êtes pas inscrits à la mission, vous ne pouvez pas y poster.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Poldark
≈ OH DEAR YOU'RE MY FAVORITE SONG
avatar

Messages : 581
Date d'inscription : 30/09/2012
Age : 24

MessageSujet: Re: {jolene/mission} in the dark   Ven 11 Mar - 21:21

IN THE DARK.
SAISON 3 - SUJET N°2


Elle marche sans but à travers le campement, les pensées tournées vers les derniers événements qui se sont produits. Le corps sans vie de Riley retrouvé vers la frontière, les soupçons des uns et des autres, sa visite à Dorian... Tous ces derniers événements tournent encore et encore dans sa tête dans le vain espoir de trouver une logique à tout ceci. Pourtant, comme à chaque fois qu'elle l'a fait dans le passé elle se rend compte d'une chose: la logique n'a rien à faire sur l'île, dans leur vie. Depuis bien trop longtemps déjà, des choses se passent sur cette île, des choses qui leur échappent à tous mais la seule chose dont elle est sûre c'est que dedans il n'y a aucune logique. Cela ne sert à rien qu'elle continue à se triturer l'esprit à chercher une solution à quelque chose quand il n'y en a pas. Elle pousse un profond soupir à ce constat, elle est ici depuis bien trop longtemps maintenant et pourtant, il y a encore tellement de choses qui lui échappent, c'est frustrant, réellement. La tension s'est accrue sur le campement, retrouvant sa place naturelle qu'elle avait dû laisser pour le calme, cet état qui a été si facile à adopter après la trêve. Pourtant, il se révèle bien facile à ébranler, se mettant au dernier plan, loin derrière les interrogations qui s'immiscent dans tous les esprits, la paranoïa qui refait surface faisant imaginer tout et n'importe quoi, à n'importe qui. Le calme est un état bien fragile, pourtant il a été apprécié par tous, même par ceux qui savaient qu'il ne durerait pas. Sans réfléchir à ses pas, elle s'aperçoit qu'elle se dirige vers l'abri de Danee, sûrement pour parler de tout sauf de ce qui vient de se passer. Mais elle est bientôt stoppé par quelque chose qui lui glace le sang, des hurlements. De terreur, de souffrance, elle ne saurait pas dire exactement, mais elle pourrait jurer que le coeur de chacun présent sur le campement s'est stoppé dès qu'ils sont apparus. Elle a senti ce léger flottement de surprise avant qu'une chose puissante ne s'empare du campement: la panique. Elle l'avait pourtant entendu cette petite voix, au fond d'elle qui la prévenait chaque jour que la trêve ne durerait pas, elle l'avait entendu lui murmurer que quelque chose allait arriver. Oui, elle l'avait entendu mais avant refusé à l'écouter, voulant mettre les horreurs qu'elle a vues, derrière elle. Chasser le naturel et il revient au galop. Stupide proverbe qui est bien trop vrai. Sans savoir réellement où elle va, elle accélère la cadence, s'écartant de l'abri de son ami. Elle doit trouver les autres leaders, pour savoir quoi faire. Les hurlements, ils ne s'arrêtent pas, chacun d'eux étant encore plus déchirant que le précédent. Quand elle retrouve les autres, il est clair qu'il faut faire quelque chose et c'est rapidement que ça se met en place. Il faut que chacun se regroupe dans le même endroit, pour qu'il soit plus facile de les protéger. L'infirmerie et la réserve, sont les endroits choisis. Rapidement, le mot se disperse sur le campement et derrière la terreur qu'elle peut lire dans les yeux de ceux qu'elle croise, elle les voit tous obéir. Quitter leurs abris à la hâte pour rejoindre les points de regroupement. Il a été décidé qu'un groupe se rendrait dans la jungle pour savoir d'où proviennent ses hurlements, pour en apprendre plus sur ce qui se passe, les autres resteront sur le campement, prêt à se protéger en cas d'attaque. De son côté, Jolene se rend sur la bordure de la plage avec Christopher, cet homme qui semble détester les natives de toutes les fibres de son corps, pour avoir une meilleure vision de ce qui se passe sur le campement et pour pouvoir rapidement intervenir en cas d'attaque. Les natives. Cette fois, la petite voix à l'intérieur de sa tête ne peut que lui dire qu'ils sont pour quelque chose vis-à-vis de ce qui se passe. Était-ce idiot d'avoir espéré qu'il respecterait la trêve? Sûrement.
« On doit faire une ronde, être sûr que tout le monde est là, que personne ne manque… » Il n'a pas tort, ils devraient faire les abris un par un, pour être sûr que tous se trouvent au même endroit. Elle ne répond pas à haute voix, se contentant de hocher la tête, sans le regarder, ses yeux étant trop occupé à fixer l'obscurité dans l'éventualité de voir des silhouettes s'infiltrer sur le campement. Elle ne dit pas mot car ses oreilles sont à l'affût du moindre bruit qui lui paraîtrait anormal. Cela fait bien longtemps qu'elle n'a pas été si tendue et cette sensation ne lui avait pas manqué, sincèrement. « Tu vas préfères aller du côté de l’infirmerie ou de l’autre côté ? Faut vérifier que Dorian n’a rien à voir là-dedans… » Pendant un court instant, elle pose ses yeux sur lui alors que son esprit fonctionne à toute vitesse dans l'espoir de trouver la bonne attitude à adopter. Elle n'a jamais aimé prendre des décisions, pourtant les situations qui se sont produites l'ont forcé à le faire à plusieurs reprises, aujourd'hui n'échappe pas à la règle. On ne doit pas se séparer. Ce serait une erreur. Peu importe ce qui se passe dans la jungle, on sera bien plus réactif à deux si ça arrive jusqu'au campement. Sa voix est claire et nette, elle pense ce qu'elle dit. Elle ne sait pas ce qui se passe là-bas, mais elle le saura bien assez tôt. C'est là qu'elle entend un bruit, sa tête se tourne pas automatisme vers le campement, mais elle ne voit rien, il fait bien trop sombre. Ce bruit pourrait venir de survivants qui se rendent aux endroits indiqués, mais avec ces hurlements et cette ambiance, cela perturbe la jeune femme. Je crois que j'ai entendu quelque chose. Sa voix n'est pas très assurée et elle pourrait presque le regretter, mais la vérité est qu'elle ne sait pas ce qu'elle a entendu, elle ne sait pas non plus d'où ça vient. Peut-être devient-elle aussi parano que le reste du campement et qu'elle se met à entendre des bruits qui n'existent pas. Mais juste au cas où, ils n'ont rien à perdre à vérifier. On devrait commencer par l'abri de Dorian. Si ce sont des natives qui sont responsables des hurlements qu'on a entendus, c'est qu'ils ont quelque chose derrière la tête. Et si j'étais l'une d'entre eux, je viendrais libérer Dorian. Elle le regarde un instant pour chercher son approbation et ils se mettent en marche, en omettant pas de vérifier l'intérieur des abris devant lesquels ils passent, pour être sûre que personne ne se trouve à l'intérieur. Ses vérifications l'empêchent de penser à ce qui la perturbe à l'intérieur. Si des natives venaient libérer Dorian, est-ce que cela serait une mauvaise chose? Elle n'arrive pas à répondre à cette question, une partie d'elle pense que oui, cela serait terrible mais l'autre partie pense que ce serait une bonne chose, pour lui, car elle a vu l'état dans lequel il est. Il a beau avoir commis des actes répréhensibles, personnes ne mérite d'être traité de la sorte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Poldark
≈ OH DEAR YOU'RE MY FAVORITE SONG
avatar

Messages : 581
Date d'inscription : 30/09/2012
Age : 24

MessageSujet: Re: {jolene/mission} in the dark   Lun 11 Avr - 16:49

Elle n'a pas le temps d'attendre une réponse, qu'elle remarque immédiatement que le regard de Christopher est pris ailleurs, elle essaie de suivre le fil afin de voir sur quoi, ou qui, se pose son regard, mais elle ne voit que des ombres. Elle est sur le point d'abandonner et d'aller faire son propre tour, malgré ses conseils, mais elle est coupée dans son élan par la voix de Christopher, qui l'a fait sursauter. « HEY ! TOI ! » Quand elle le voit se diriger d'un pas hâtif vers l'endroit qu'il semblait regarder quelques instants auparavant, elle n'hésite pas un instant, elle le suit. Elle ne sait pas si c'est une bonne idée ou si c'est stupide, mais elle le fait malgré tout. Plus elle s'approche, plus elle remarque les choses et rapidement, elle comprend ce qui se passe et pourquoi Christopher s'est mis à crier il y a quelques instants. Rapidement son esprit se met à analyser les choses, une femme est à terre, de ce qu'elle sait, il s'agit d'une Stranger car elle a déjà eu l'occasion de la croiser mais l'autre lui est totalement inconnue et elle semble être la cause de la chute de la première, Noah. Instinctivement, Jolene se met à penser qu'il s'agit d'une autre, d'une Native. Si telle est le cas, alors ils sont bel et bien en train d'envahir le campement et cela ne peut être que pour une seule raison, Dorian. Tu entends Christopher poser des questions à Noah pour s'assurer qu'elle va bien, puis s'adresser à l'inconnue à qui ils font face. Mais ses pensées s'égarent rapidement, perturbées par les cris qui continuent de s'enfuir de la jungle, lui glaçant un peu plus le sang à chaque seconde qui passe. Des Natives. Il semble qu'ils se soient introduits sur le campement pour libérer Dorian et ses cris qu'ils entendent tous semblent n'être qu'une diversion. Libérer Dorian. Ces mots s'échappent dans chaque recoin de sa tête, dans chaque parcelle de son corps. Et malgré le fait que ses pensées lui échappent, elle arrive malgré tout à entendre les voix de Christopher et Noah glisser jusqu'à elle. «  Faut prévenir les autres qu’une Native est sur le campement. Elle n’est peut-être pas seule. » Il a raison, il ne faut pas laisser Dorian s'échapper avec les autres Natives. Cette petite voix, celle de sa conscience se réveille pour essayer de lui dire ce qu'il faut faire. Ce qu'elle doit faire. Elle la comprend aisément tant les mots sont simples, pourtant ses pieds et son corps entier ne bougent pas. Ils restent planté là, sans réagir alors que les battements de son coeur sont de plus en plus forts, perdus entre ce qu'elle doit faire et ce qu'elle voudrait faire. Et ses cris, mon Dieu ses cris qui ne cessent pas, continuant de la mettre au supplice. Elle aimerait tant qu'ils cessent, là maintenant. Oui elle voudrait avoir droit au silence ne serait-ce que quelques secondes pour prendre le temps de faire le point un instant sur ce qui se déroule et ce qui va arriver. Il n’y a plus de temps à perdre. Deux natives s’apprêtent à libérer Dorian, il se pourrait même que ce soit déjà fait. Mais Noah a raison, ils n'ont pas le temps et attendre un instant de plus est un luxe que Jolene ne peut pas se permettre, pas quand il y a tant en jeu. Ils sont là pour libérer Dorian, encore une fois cette rengaine tourne dans sa tête, comme si elle n'avait pas encore bien compris ce qui se passe. En réalité elle comprend très bien ce qui se passe, elle se retrouve seulement face à une situation qu'elle ne semble pas prête à vivre, une situation qu'elle a espéré ne pas voir arriver. Est-ce que Dorian doit rester sur le campement? Elle sait que oui, que ce qu'il est, ce qu'il a pu faire est suffisant pour le condamner à être enfermé et bien plus encore. Mais pourtant, au fond d'elle, son coeur se brise dès qu'elle l'aperçoit dans cet abri lugubre, quand elle se rend compte de ce qu'on lui fait subir. Et dans ces moments-là, elle s'interroge, est-ce qu'il mérite tout ça? Oui, non. Non, oui. Elle est peut-être naïve ou laisse des sentiments inexpliqués s'exprimer pour elle, mais elle imagine que lui ne mérite pas ça, malgré tout ce qu'il a pu faire. Pauvre fille stupide, agis et arrête de penser. Une fois encore, sa conscience la sonne de faire quelque chose, de faire ce qui semble être la bonne chose à faire. Ses sentiments sont partagés et elle ne sait pas ce qui est juste ou non. Mais elle doit agir, alors elle se rappelle qu'elle s'est promis de tout faire pour protéger les gens présents sur ce campement. Et la présence de Native sur le campement les mets tous en danger, surtout quand on sait de quoi ils sont capables. C'est une prise de conscience, si elle ne sait pas quoi faire vis-à-vis de Dorian, elle sait qu'elle ne doit pas laisser ses Natives sur le campement. Et toi, tu viens avec nous. Son regard glisse jusqu'à l'inconnue que semble connaître Noah et malgré son froncement de sourcil, Jolene hoche la tête et ni une, ni deux, se dirige vers la tente de Dorian. Elle ne sait pas sur qui elle va tomber, ni quelle est véritablement la situation, mais elle peut déjà sentir ses muscles se crisper à l'approche de leur destination. Alors qu'ils sont tous près de l'abri, son allure ralenti pour finir par se stopper à quelques mètres d'où se trouve Dorian, forçant dans le même temps ses compagnons à s'arrêter à leur tour. Ils sont assez près pour voir ce qui se passe autour de l'abri désormais, mais assez loin pour parler sans être entendu par les Natives présents. Elle finit par prendre une seconde pour faire le vide dans son esprit, pour oublier Dorian et cette relation étrange qu'elle partage avec lui, elle tente d'oublier ses cris qui continuent d'émettre rendant la situation encore plus glaçante. Elle se tourne à moitié vers eux, revêtant une expression froide et contrôlée. Ils ne savent pas encore qu'on est au courant qu'ils sont là. Cela nous donne un avantage. Il ne faut pas agir avec imprudence, on sait tous de quoi ils sont capables. On ne doit pas se lancer dans la gueule du loup sans réfléchir. Du coin de l'oeil, elle observe l'abri, incapable de savoir ce qui s'y passe, incapable de voir ce qui va se produire. S'il se passe quoi que ce soit, tu as raison Christopher, il faudra que quelqu'un prévienne les autres. Car si les Natives sont sur le campement, cela veut dire que personne n'est en sécurité... Sa phrase meurt dans ses lèvres avant qu'elle ne la termine. Elle n'a pas besoin de rappeler à ses compagnons ce dont les Natives sont capables, ils le savent très bien. Si les choses tournent mal, Jolene veut être sûr qu'ils iront prévenir les autres, elle sait que c'est son rôle de protéger les survivants, mais à cet instant, elle sait qu'elle ne quittera pas cet endroit avant que les Natives soient partis et que Dorian soit... Elle ne sait pas réellement. Ce qu'elle sait, c'est qu'elle doit se reposer sur eux pour être prêt à faire quelque chose, au cas où.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Poldark
≈ OH DEAR YOU'RE MY FAVORITE SONG
avatar

Messages : 581
Date d'inscription : 30/09/2012
Age : 24

MessageSujet: Re: {jolene/mission} in the dark   Dim 1 Mai - 20:29

Non, non, non... Elle n'a pas le temps de mettre au point un plan solide avec ses compagnons, que déjà les pans de l'abri de Dorian se soulèvent. Une Native en sort, arme au poing. N'approchez pas ! (...) Nous avons un otage. (...) Si vous approchez ou si vous nous empêchez de partir, nous la tuerons. S'ils ont un otage, alors chacun doit faire attention à ses actions. Elle sait de quoi peuvent être capable les Natives et si elle ignore l'identité de cet otage, qui pourrait être inventé de toutes pièces, elle sait qu'ils ne doivent pas agir stupidement. Si le passé leur a appris quelque chose, c'est qu'agir sans réfléchir n'apporte jamais rien de bon. Elle l'a pensé il y a trois ans et elle le pense toujours aujourd'hui, il est temps d'apprendre des erreurs du passé. « Pas besoin de le dire, gamine. On sait que vous êtes des tueurs, des kidnappeurs et des meurtriers d’enfants. On est au courant que vous êtes des monstres et ce qui est en train de se passer ne fait que confirmer mes doutes… D’abord vous tuez aux abords de notre camp, et ensuite vous venez directement dans nos tentes… » Jolene tourne directement la tête vers Christopher et fronce les sourcils, elle ne le connaît que très peu et est donc incapable de prédire ce qu'il peut dire ou faire. Tout ce qu'elle sait, c'est qu'il voue une haine profonde aux Natives et elle ne peut le blâmer pour cela, mais elle ne veut pas qu'il lui arrive quoi que ce soit en agissant trop rapidement. « Mais cette fois, on ne vous laissera pas simplement filer et il n’y aura pas de pour-parler. » Elle n'a pas le temps d'esquisser un seul geste, que déjà il se jette sur la Native pour la maîtriser. L'obscurité rend l'action difficile à observer, mais quelques secondes plus tard, c'est terminé. Christopher agrippe la Native fermement, malgré une grimace de douleur qui n'entache pas sa détermination. « Prends son arme ! » Jolene esquisse un pas en direction du duo qui se trouve non loin d'elle, mais son ascension est rapidement perturbée quand elle aperçoit le pan de la tente de Dorian se soulever une nouvelle fois. Elle ne met pas longtemps à reconnaître à qui la chevelure rouquine qui accompagne le Native appartient. « Stop ! Un pas de plus, et je l'égorge. » Elle ne sait pas pourquoi Sansa se trouvait dans la tente de Dorian, ni même le rôle qu'elle a pu jouer dans tout ça. Mais même si Jolene ne lui a jamais fait confiance, elle ne compte pas mettre sa vie en danger, alors elle stoppe toute ascension, jetant un regard aux personnes se trouvant derrière elle pour qu'elles en fassent autant. « Maintenant, tu vas m'écouter, le vieux. Et ça vaut pour vous aussi, bien entendu. (...) Vous allez relâcher la fille, et on va partir tous les quatre. Avec Dorian et la rouquine. Vous comprendrez que je ne peux pas être certain que si nous relâchions immédiatement, vous n'en profiteriez pas pour nous poignarder dans le dos. Mais ne vous inquiétez pas, on vous la rendra dans quelques heures. Elle ne nous intéresse pas. Ou plus, c'est subjectif. (...) « Nous avons estimé que Dorian n'est plus en sécurité ici. Et vous savez quoi ? Vous avez le choix.» Sauf qu'il n'a jamais été en sécurité ici. Elle garde cette pensée silencieuse pour elle, mais elle ne peut s'empêcher de se dire que depuis qu'il est sur le campement, Dorian n'a jamais été en sécurité. Après tout ce qui a pu se passer, tout ce que Dorian a pu faire, il y a bien trop de rancoeur pour certaine personne pour passer à autre chose. Alors le fait qu'il ne soit pas en sécurité sur le campement est loin d'être une nouveauté pour Jolene. « Vous nous laissez partir, et il n'y aura pas d'effusion de sang. Et ce sera le cas, parce que je suis certain que la rouquine souhaite autant que nous que Dorian soit en sécurité, parmi les siens. Ou alors, vous refusez. (...) Et là, qu'est ce qui arrivera ? Vous refusez de la relâcher, j'égorge Sansa. Vous égorgez la jeune fille ? Au vu du nombre, vous m'égorgez aussi ? Ce n'est pas grave. Nous sommes prêts à mourir pour notre famille. J'ai bien dit famille. Parce que eux, ils ne le supporteront pas. Et vous savez quoi ? Ils sont tous là. Le campement est encerclé, et ils sont prêts à intervenir. » Attentivement elle écoute chacune des paroles du Native, mais ses derniers mots ont pour effet d'accentuer les battements de son coeur, ce qui en devient presque douloureux. Ils sont autour de nous. Comme à son habitude, elle ne sait pas si elle doit croire les mots sortant de la bouche d'un Native. Une partie d'elle-même commence à ressentir une certaine peur qu'elle tente de maîtriser en évitant à son regard de se perdre dans les alentours à la recherche de quelconques silhouettes inconnues. Non elle ne doit pas céder à cette peur, alors elle sert la mâchoire, se contentant de fixer son regard sur le Native. « Vous avez vraiment cru que nous vous faisions confiance ? Nous savions qu'un jour, nous serions face à une telle situation. Alors, on s'est préparé. Nous nous sommes réarmés. Ils ont profité du raffut de cette nuit pour poser les charges, tout autour du campement. Et ils viendront achever ceux qui auraient résisté.  Vous avez sans doute remarqué tout ce bruit. L'île est de notre côté. » Si vous les laissez partir, ils vous écraseront. Vous n'aurez plus rien, plus de protection, plus de moyens de pression. Ils vous piégeront et voleront vos enfants pour leurs expériences contre-nature, tout recommencera comme avant et il n'y a rien que vous pourrez faire. Les paroles de Ruby semblent faire écho aux peurs profondes de la majorité des survivants. Trois ans auparavant, la vie de chacun était devenue un véritable enfer et cette trêve a permis de pouvoir retrouver une vie normale... du moins, aussi normale qu'elle puisse l'être sur une île déserte, perdue au milieu de l'océan et un prisonnier a porté de main. Mais aujourd'hui, cette trêve est plus que jamais menacée, si ce n'est plus, et fort est de constater que si chacun se précipite dans ses agissements alors elle aura été inutile. Et tout redeviendra comme avant, si ce n'est pire. Cette trêve n'en a jamais été une, n'allez pas croire qu'ils ne sont pas préparés. Si les paroles de Ruby semblent teintées de vérité, elles n'en sont pas moins dérangeantes. Les paroles de Ruby viennent à peine d'être prononcé qu'une nouvelle fois, les pans de l'abri se soulèvent, mais cette fois, la silhouette qui s'en extirpe, elle la connaît. Dorian. Et durant quelques instants, elle oublie ce qui se passe autour d'elle, elle le regarde lui. Elle croise ses yeux, puis le voit examiner la situation comme elle a déjà pu le voir dans le passé. Finalement les yeux de Dorian retrouvent ceux de Jolene et durant quelques instants de flottement il reste ainsi, sans réellement s'en rendre compte. Au fond d'elle, elle a l'impression qu'il n'est pour rien dans ce qui est en train de se dérouler. Elle était présente lorsqu'il a décidé de se rendre, pour cette trêve, elle est consciente de ce qu'il a sacrifié pour que cela devienne possible. Il est peu probable qu'il soit capable d'envoyer tout ça valser comme ça. Elle en est convaincue. Leur échange est interrompu lorsque le coude de Dorian s'abat sur le visage du Native qui retient Sansa. Sans s'en rendre compte, elle tressaille et elle le voit frapper son visage cette fois-ci et alors, elle sait qu'elle a raison, il n'y est pour rien, ses tripes le lui crient. Comme tu l’as si bien relevé, Liesel n’est qu’une gamine à peine plus vieille que la tienne. Touche un seul de ses cheveux, et je te jure que mon visage sera la dernière chose que ta gosse verra quand elle s’étouffera dans son propre sang ! (...) VOUS êtes les seuls monstres ici ! Eux, ils ne sont que deux idiots qui veulent retrouver un proche que VOUS leur avez pris, parce qu’ils ont peur de ce que vous êtes capables de faire. Bêtes sanguinaires privés de jugeote que vous êtes. Cette paix est plus précieuse à nos yeux qu’aux vôtres, c’est à VOUS que profite le meurtre de cette fille, à TOI. (...) A Kimaori, à Julian, à Eris… C’est vous qui avez le plus intérêt à voir la guerre entre nos deux camps reprendre pour obtenir votre vengeance. Mais encore une fois, c’est VOUS qui vous montrez menaçant et paranoïaques ! (...) Tu veux un coupable, tu veux faire couler le sang, alors profites-en maintenant que je suis devant toi. Prends-t-en à quelqu'un qui peut prendre les coups, pas à une enfant, lâche... Les mots de Dorian sont comme ceux de Ruby, dérangeants. Pourtant elle comprend son point de vue, mais elle finie malgré tout par être blessée par ses propos, même si elle ne le montre pas. Cette trêve, elle en est sûre, est tout aussi importante pour les survivants de son groupe, que pour les Natives. Mais elle se rappelle ses propres suspicions quant à l'auteur de l'assassin de Riley. Elle soupçonne quelqu'un de leur propre groupe d'en être l'auteur, alors les paroles de Dorian ne seraient que plus vraies. Quand elle le voit approcher de Chris, elle esquisse un pas vers eux, prête à intervenir si cela continue. Il est hors de question de laisser la situation dégénérée davantage. Hors de question que Dorian ne meurt pas aujourd'hui. Ça suffit. Si vous voulez vraiment instaurez la paix, il faudrait commencer par arrêtez de vous battre. Et ça vaut pour tout le monde. Noah parle la première et Jolene ne peut qu'être d'accord avec les propos de la jeune femme. Relâche là, elle n’en vaut pas la peine. Elle jette un regard en direction de Christopher et la Native, se demandant s'il acceptera si facilement de lâcher sa prise. Elle imagine aisément que si c'est pour s'attaquer à Dorian, il pourrait le faire, mais ça, elle ne pourra pas laisser faire sans intervenir. Bien trop concentrée sur les propos de Dorian puis ceux de Noah, elle n'a pas remarqué Sansa qui s'est relevée et qui glisse vers Christopher et la Native, vers qui tous les regards semblent converger. « Vous voyez bien qu’il ne veut pas partir d’ici! » Alors elle voit le coup de coude de Sansa, mais il n'est pas assez puissant pour avoir un quelconque effet sur Christopher, qui bien que blessé semble être toujours aussi déterminé. Si elle a toujours trouvé Sansa étrange, ses actions ne font que confirmer ses pensées. Quand elle s'aperçoit que son action n'a rien fait, elle semble changer de stratégie. « Fait comme Noah vient de dire! Laissez-les partir dans la jungle. Nous avons Dorian de toute façon!» Elle aimerait lui demander si elle est devenue folle, mais ce serait lancer un débat inutile et qui n'a pas lieu d'être. Elle sait exactement pourquoi elle a fait ça, pour Dorian. Les yeux de la rouquine parlent pour elle, donne un semblant de sens à ses actions. Tout ça est stupide... C'est toujours la même rengaine, les mêmes erreurs qui se répètent encore et encore. A croire que les trois ans qui viennent de s'écouler n'ont servi de leçon ni aux uns, ni aux autres. Elle s'apprête à poursuivre, mais est coupée par une silhouette en mouvement. Quand elle s'aperçoit que Ruby se dirige vers Cole, il est trop tard et déjà elle le menace de sa lance. JE ferais couler le sang s'il le faut. Et sentez-vous libre de me traiter de monstre. Elle finit par planter sa lance dans son pied puis lui donne un coup de coude dans la mâchoire et le laisse tomber comme s'il n'était qu'un sac insignifiant. Et je serais plus que ravie de faire couler le tiens. Pour compenser celui que tes petits scientifiques m'ont volé. (...) Mais d'abord ... Elle s'adresse à Dorian, mais c'est vers Christopher qu'elle se dirige, sa lance toujours en main. Cela ne fait aucun doute que Liesel est sa prochaine victime. Les mêmes erreurs encore et encore. Elle n'a rien à dire de plus, elle n'a plus qu'à agir puisque les mots ne semblent n'avoir aucun effet. Proche de Christopher et Liesel, elle finit par s'interposer entre Ruby et eux. Elle pourrait lui sortir le baratin qui dit qu'elle vaut mieux que ça, qu'elle ne doit pas s'abaisser à leur niveau, mais cela ne ferait sans doute aucune différence. Il est hors de question de faire couler le sang de qui que ce soit. Ils vont retourner d'où ils viennent et nous allons retrouver les nôtres. Cela ne sert à rien d'ajouter un cadavre de plus à ceux qui peuplent déjà cette île. La trêve doit être préservée, si elle peut toujours l'être. Le regard de Jolene ne quitte pas Ruby et chacun de ses muscles sont tendus, elle est prête à bondir en cas de besoin, même si c'est pour protéger un Native. Pour protéger Dorian, au besoin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Poldark
≈ OH DEAR YOU'RE MY FAVORITE SONG
avatar

Messages : 581
Date d'inscription : 30/09/2012
Age : 24

MessageSujet: Re: {jolene/mission} in the dark   Ven 20 Mai - 19:41

Bien sûr que ça recommence. Votre fichue trêve a échoué, elle était censée créer la paix mais elle n'a fait que renforcer la haine et la défiance. Les miracles, ça n'existent pas. S'ils n'étaient pas dans des camps opposés, la jeune femme pourrait appuyer ses propos à voix hautes, mais elle ne le peut pas. Même si intérieurement, elle ne peut que les trouver justes. Trois longues années se sont écoulées et auparavant de nombreuses vies ont été sacrifié dans un affrontement stérile. Puis il y a eu cette paix, cette trêve de plusieurs années où les gens ont essayé de retrouver leur vie, d'oublier. En vain. Et aujourd'hui, pourtant, les choses n'ont pas bougé. Il y a toujours ces deux clans, prêts à tout pour les leurs, prêt à tuer. Les uns ne valent pas mieux que les autres, c'est une certitude. Et comme le dit cette Native, cette trêve n'a été qu'une solution pour certains de continuer à nourrir une haine féroce envers l'autre, reprenant des forces pour mieux attaquer. Cette situation qu'ils vivent tous en est la preuve vivante. Ils sont toujours les uns contre les autres, des menaces sont proférées, la violence est présente. Rien à changer, le temps est juste passé. Est-ce que tu vas la laisser le tuer ? Ou te tuer, au nom de cette stupide paix ? De biais, Jolene ne fait que peu attention aux paroles de la jeune femme, ni à qui elle s'adresse, mais naturellement elle s'en doute. Liesel est une des autres et par ce fait, elle ne peut que s'adresser à Dorian. Celui-là même qui s'est sacrifié pour que cette paix soit possible, celui-là même si qui serait sans doute prêt à beaucoup pour qu'elle continue. Les paroles de la jeune femme sont là pour le faire réagir, qu'il reprenne ce rôle de "guerrier" qu'il pouvait avoir. Mais après avoir passé tant de temps enfermé de cette façon, sans être proprement traité, avait-il encore la force d'être cet homme qu'il avait été ou n'était-il plus que l'ombre de lui-même? Jolene n'en sait trop rien et en réalité, elle n'a pas envie d'en connaître la réponse car ce qu'elle sait, c'est que cet homme qu'il était, était capable de tout, même du pire. Essaye simplement de poser la main sur moi et je te ferais vivre un enfer, encore pire que celui que tu as vécu chez nous. Des mots, des menaces lancées au visage de cette femme qui semble empli de haine. Perte de temps inutile, des mots non nécessaires, ne servant à rien si ce n'est nourrir cette rage qui semble avoir pris possession de Ruby. Ne tournant pas totalement le dos à Liesel, stupide est la personne tournant le dos à un potentiel ennemi, Jolene la voit se libérer de l'emprise de Christopher. Si elle s'avance légèrement pour creuser un espace, elle tente de jeter un regard à chaque personne qui l'entoure, pour évaluer la situation. Quelques instants plus tôt, elle a entendu le "Non!" de Cole, cet autre native, maltraité par Dorian. Mais il ne peut rien faire, car Ruby est rapide et s'avance déjà de la Native, dont le corps de Jolene semble être la seule chose qui les sépare. Tu parles de leçons non retenues, d'erreurs qui se répètent. Pourtant, tu es sur le point de commettre la pire de toutes. Vraiment? Jolene n'en est pas sûre. Bien sûr qu'elle n'a pas l'envie de protéger l'une des leurs, bien sûr qu'une partie d'elle les hait tous pour ce qu'ils ont pu faire. Elle les a vu, les larmes dans les yeux des survivants à cause de tous ses affrontements, de tous ses morts. Bien sûr que dans une certaine mesure elle les considère comme responsable. Bien sûr qu'ils ont fait des choses terribles, impardonnables... Mais les survivants ont également des choses à se reprocher. Et cette trêve est importante, l'était du moins, impossible pour Jolene de continuer à voir du sang couler, pas quand cela peut-être éviter, pas quand cela pourrait sonner comme le début d'une nouvelle guerre. Peut-êre... Elle ne s'exprime pas fortement, peut-être Ruby est-elle la seule à l'entendre, peut-être pas. Elle s'en moque. Elle la voit la douleur dans les yeux de cette inconnue, elle imagine les tourments qu'elle a dû subir et elle se sent désolée, réellement. Mais elle ne s'effacera pas, elle ne veut pas. Tu comprendras un jour. Elle a déjà compris, mais peut-être pas de la même façon que d'autres. Elle ne cautionne pas les actes de barbarie causés, loin de là, mais une fois, elle ne souhaite pas d'une nouvelle guerre, elle ne souhaite pas être l'actrice de nouveaux affrontements sanglants, plus maintenant. Elle veut l'éviter. Je suis sincèrement désolée pour ce que je m'apprête à faire. Elle n'a pas le temps de lever ses mains que déjà la lance de Ruby vient s'abattre sur son visage, la faisant sortir de son chemin avec violence. Sous le coup, elle tangue et finit par perdre l'équilibre dû à la violence du choc. Elle n'entend pas les prochains mots de Ruby, elle ne remarque pas qu'elle s'avance plus en plus de Liesel. Son esprit est un peu sonné par ce coup qu'elle n'a pas réussi à éviter. Ne jette jamais une lame sur un homme qui a déjà versé plus de sang que tu n’as jamais osé en voir dans tes pires cauchemars ! La voix de Dorian la détourne de sa douleur, ramenant de l'ordre dans ses idées, glaçant son sang lorsqu'elle voit la scène. Dorian, un couteau pressé contre la gorge de Noah. Ne jamais tourner le dos à son ennemi. Cela était également valable lorsqu'il s'agissait de laisser tomber son arme au pied de ceux-ci, car si les sentiments de Jolene a l'égard de Dorian sont ambigus et pleins de complexité, il ne reste pas moins qu'il fait partie des natives. Ceux-là même pour qui il a déjà sacrifié trois ans de sa vie et pour qui ils seraient bien entendu prêt à bien plus. Rapide équation. Christopher est blessé. Sansa et Ruby ne sont pas dignes de confiance. La vie de Noah ne tient plus qu’à un fil. Nous n’avons besoin que d’un regard pour nous comprendre. Vous n’avez jamais été capables de vous faire confiance. Si on essaie de s’entretuer, qui a le plus de chance de survivre ?! Sa voix glisse aux oreilles de l'hôtesse d'un son limpide et clair, elle sait très bien où il veut en venir. Trois ans enfermés dans cet abri de misère, à être traité comme s'il n'était rien et moins encore, et pourtant, cette flamme de protéger les siens, il l'a encore. Cette froideur l'habite encore, brûlant peut-être même davantage d'avoir été traité d'une telle façon. Ne te laisse pas perturber par cette pensée, par lui... Stupide conscience qui a sans doute raison. L'équation dîtes à voix haute est simple et Jolene doit se rendre à l'évidence qu'il a raison. Elle ne peut pas risquer une vie de plus, même si elle sait de quoi cela aura l'air aux yeux des autres. Elle l'aura sans doute laissé faire. En prenant sur le sol, elle se relève difficilement en secouant la tête, tentant de chasser ce tournis insistant. Une fois debout, elle se frotte légèrement le côté du visage où la lance s'est abattue. Elle doit faire quelque chose, peu importe ce qu'on en pensera. Il y a des choses plus importantes. D'abord Numéro 3 et maintenant Noah, vous avez le chic pour vous cacher derrière les innocentes sans défense. (...) Laisse-la partir. Vous le payerez, quoi qu’il arrive. D'une façon ou d'une autre, vous le payerez. Je t'en fais la promesse. Des menaces et encore des menaces lancées en l'air, dans son état, comment peut-elle penser qu'elles aient un quelconque effet sur Dorian. Il a l'avantage, il l'a eu dès qu'elle a laissé son arme à ses pieds, dès qu'elle a baissé sa vigilance. Jolene n'a pas su éviter un coup, mais elle, elle a ouvert la porte de sortie aux Natives. Ruby baisse tangiblement son arme et Sansa en profite pour l'attaquer dans le but de la désarmer pour de bon. Grâce à cette scène, elle tente de se débattre, de se libérer de la poigne de Dorian, en vain. C'est perdu. Ou gagner. L'équation est net et précise, une fois encore. Elle relève la tête et plante ses prunelles claires dans celles de Dorian, car c'est à lui qu'elle veut s'adresser, et lui seul. C'est fini. Elle pourrait être déçue par cette fin, mais la partie consciente de son esprit en est heureuse, d'une certaine façon. Bien sûr, maintenant, plus rien ne garantit cette trêve, si trêve il y a encore, mais c'est peut-être mieux ainsi d'une certaine façon. Comme l'a si bien dit Liesel quelques instants plus tôt, la trêve n'a été qu'une excuse pour nourrir encore plus la haine envers ce groupe pour certain. Si le corps de Riley est le seul à avoir été retrouvé pour le moment, rien ne garantie que le prochain ne serait pas Dorian, affaibli par son temps passé ici, par sa position dans cet abri. Si tu la laisses partir, on ne ripostera pas. Vous pourrez vous en allez, tu pourras rentrer chez toi. Elle marque un temps d'arrêt. Tu as fait l'équation, tu tiens Noah, on ne risquera pas sa vie. Mais si tu décides de la lui enlever, même si c'est notre vie qu'on perdra, on se battra. La voix de Jolene est éteinte d'une certaine façon, aucune émotion de passe dans sa voix alors qu'elle prononce ces derniers mots. Elle espère qu'il la laissera partir, sincèrement. Elle inspire silencieusement intensément avant d'expirer, tout en se redressant passant une fois encore une main légère sur le côté de son visage, la faisant grimacer face à la douleur. Sa main finit par glisser le long de son corps. Il ne faut pas qu'un nouvel affrontement ait lieu. Si cette trêve peut-être encore sauvée, on doit essayer! Cette trêve a eu de l'importance pour lui il y a trois ans et de tout son être, elle espère que c'est encore le cas actuellement. Si un nouvel affrontement devait avoir lieu, il y aura de nouvelles pertes et si leur groupe est prêt, nul doute que les survivants des crashs le sont également. Il n'y aurait ni vainqueur, ni perdant, il n'y aurait que des cadavres et de la souffrance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Poldark
≈ OH DEAR YOU'RE MY FAVORITE SONG
avatar

Messages : 581
Date d'inscription : 30/09/2012
Age : 24

MessageSujet: Re: {jolene/mission} in the dark   Sam 25 Juin - 17:56

Sur cette île, rien n'est jamais simple, si Jolene ne le savait pas depuis un certain temps déjà, elle en aurait eu confirmation ce soir. À cet instant, alors que ses prunelles regardent Dorian avec intention, souhaitant anticiper sa réaction suite à ses mots. Elles finissent par atteindre le but, les yeux de Dorian, auxquels elles s'accrochent. Elle en oublie ce qui s'est passé, à peine quelques secondes plus tard. Elle en oublie les horribles cris qui se sont répercutés dans tout le campement, elle oublie la découverte de cette femme, Ruby, dont elle ne connaît rien, elle oublie la présence de Sansa sous cette tente alors qu'elle n'a rien à y faire, elle oublie la présence de Native sur le campement, elle oublie le coup qu'elle à elle-même reçu. Il n'y a plu qu'eux et ce regard qui en dit certainement plus que des mots. Elle sait que c'est fini, qu'il doit repartir. Elle devrait l'en empêcher, faire tout ce qu'elle peut pour qu'il reste, mais elle ne peut pas, car elle sait ce qui arrivera. Certains survivants, déjà énervés à la suite de la mort de Riley voudront se venger de l'intrusion de ce soir et c'est sur Dorian qu'ils le feront. Il a déjà souffert, sûrement trop, peut-être pas assez, mais le fait est, qu'il doit partir. Elle a raison. On n'a plus aucune raison de rester. Lâche-là. C'est à peine si elle entend la voix de ce Native, non loin d'elle qui semble s'éloigner, sûrement prêt à quitter le campement suite à cette victoire. Mais elle ne tourne pas la tête pour vérifier. Tout ce qu'elle voit, c'est la silhouette de Dorian qui libère celle de Noah, qui s'en éloigne rapidement. Sans la regarder, elle ne peut s'empêcher de lui adresser la parole. Va vérifier que Christopher va bien. Elle ne s'embarrasse pas de politesse, se contentant de lui dire clairement quelque chose. Puis Dorian lève les bras, en signe de rémission, lui donnant l'impression qu'il ne va pas partir. Pourtant il sait, oui, il doit savoir ce qui va lui arriver s'il reste là. Si ce qu'elle pense, les mots qui s'échappent de ses lèvres n'en parlent pas. La trêve. C'est ce qui est important, c'est ce qui doit être une priorité. Elle ne tient plus qu'à un fil, qui est sûrement brisé à l'heure qu'il est, mais elle doit s'y accrocher malgré tout. C’est tout ce qui compte pour moi, et c’est pour ça que je refuse de partir. Parce que je vous ai donné ma promesse, et celle des miens… Comme elle pouvait s'en douter, cette trêve est tout aussi importante pour Dorian, après tout, s'il a sacrifié ces années pour qu'elle puisse avoir lieu, il fait sûrement partie de ceux souhaitant la protéger. Elle voudrait lui dire quelque chose, lui répondre, mais soudain, la voix de Liesel, l'autre Native se fait entendre. Dorian ! (...) Elle n’en a plus pour longtemps… Il rompt leur contact, pour poser ses yeux sur la silhouette de la Native dont les mots l'ont atteint. Alors elle inspire profondément, tentant de se remettre de cet échange de regards intense durant lequel elle a semble-t-il oublié de respirer normalement. Elle ne sait pas de qui elle peut parler et peut-être qu'au final, c'est mieux ainsi, qu'elle n'en sache rien. Mais elle sait que cela n'augure rien de bon. Quand il avance dans sa direction, elle aurait pu reculer, mais elle n'en fait rien. Cela fait bien longtemps qu'elle n'a plus peur de lui, de ce qu'il pourrait faire. Lorsqu'elle sent ses doigts cherchant les siens et que ses lèvres se posent sur son front, elle ferme les yeux par automatisme, profitant sûrement de cette intimité, de ce contact qui pourrait être le dernier. Son pouls s'accélère à niveau où les secondes s'écoulent, mais elle ne bouge pas, se contentant simplement de ce moment de calme, avant la tempête. Quand elle ouvre de nouveau les yeux, il est encore là, mais quelques secondes, sans un regard en arrière, il s'efface, rejoignant les deux Natives déjà présents, s'enfonçant dans l'obscurité jusqu'à disparaître.
Elle prend une seconde pour inspirer et expirer une nouvelle fois, pour calmer les palpitations d'un coeur trop sollicité. Elle sait de quoi la scène qui vient de se dérouler à l'air, elle sait que cela sera certainement sujet à discussion pour certains, mais elle s'en moque, à cet instant, cela n'a aucune importance. Ses yeux finissent par balayer la scène, Sansa est toujours là et Noah aide Christopher à se relever, Ruby de son côté a disparu. Elle fronce les sourcils se demandant où elle peut se trouver mais surtout, qui elle est? « La trêve a éclaté au moment même où Riley est morte. Qui que soit le coupable, ce n’est pas Dorian qui aurait empêché que la guerre ne reprenne. » La voix de Sansa achève de la ramener sur place, de lui remettre les idées en ordre sur ce qui s'est passé. Elle tourne légèrement la tête vers Noah et Christopher, toujours présent. Il faut qu'il aille se faire soigner, il faut aller rejoindre l'infirmerie, il y aura sûrement quelqu'un. Tu peux le faire, s'il te plait? Cette fois, elle ponctue sa demande par un "s'il te plaît" polie, ne souhaitant pas que la jeune femme s'oppose à cette requête. Elle finit par hocher la tête et Jolene commence à suivre leur progression des yeux, avant de tourner la tête vers Sansa, vers qui elle s'avance. Se tenant droite, elle attrape l'un des bras de la rouquine, sans ménagement pour la forcer à avancer avec elle. Quant à toi, tu viens avec moi... Je suppose que beaucoup vont être intéressés de savoir la raison de ta présence ici ce soir... Elle n'en dit pas davantage, se contentant d'avancer pour tenter de rejoindre les "dirigeants" du campement à qui elle doit raconter ce qui s'est passé. Elle ne sait pas trop bien comment elle doit s'y prendre. Peut-être qu'elle ne devrait pas quitter l'endroit où ils sont, mais une intuition lui dit que c'est fini pour ce soir. Si les Natives étaient responsables des cris, alors ils ont finis par avoir ce qu'ils souhaitaient, Dorian. Surveiller un endroit quand les intrus ne sont déjà plus là, est inutile. Maintenant, elle doit en informer les autres, ce qui ne risque pas d'être une mince affaire. Plus encore, il va devoir y avoir une discussion vis-à-vis de celle dont elle tient le bras, Sansa, qui a encore une fois joué sur plusieurs tableaux. Jolene ne lui a jamais fait confiance pour une raison inconnue, mais ce soir, est un signe de plus qu'elle a raison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: {jolene/mission} in the dark   

Revenir en haut Aller en bas
 
{jolene/mission} in the dark
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» la réparation et la mission de Dark Mario...
» [A vendre] Naomi+Dim+Lecteur GD , + Confidential Mission
» [Software] Topic de discussion du jeu "Mission Von Nebula"
» [Mission] La bataille de Sanghelios
» Dark Mechanicum

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BOM CHIKA BOW BOW :: SUJETS ARCHIVÉS-
Sauter vers: