AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Partagez | 
 

 rp, dylan topic commun {legend of pacific}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Whitewolfs
Your love lifts me out of time and you know my heart by heart
avatar

Messages : 491
Date d'inscription : 24/05/2010
Age : 23

MessageSujet: rp, dylan topic commun {legend of pacific}   Mer 11 Fév - 21:41


i'm feeling like I'm out on the edge again
my breathing shallows, i can't pretend

@tumblr - florrie arnold ~ little white lies

Impressionnant c'est le mot juste pour évoquer la facilité dont les choses peuvent circuler sur le campement. Bonne nouvelle comme mauvaise est rapidement de notoriété publique avant qu'une quelconque personne n'est pu pousser un soupir. Lorsqu'une bonne nouvelle arrive, on peut sentir l'atmosphère s'alléger presque instantanément et chacun semble se sentir concerner alors que ce n'est pas forcément le cas. Mais lorsque ce sont de mauvaises nouvelles c'est un vent de terreur qui les engloutis tous et cette fois ils le savent, ils le sentent, ils sont tous concernés, ce n'est pas une impression mais bel et bien une réalité. C'est le cas de la nouvelle qui vient de tomber, il y a quelques secondes, une nouvelle qui n'annonce qu'une chose : des ennuis, de gros ennuis. Les Natives sont aux portes du campement, ils sont là, autour des survivants prêts à pénétrer la plage, prêt à débuter ou continuer un conflit dont la seule fin semble être la chute d'un des deux groupes. Deux groupes car oui, dans cette guerre, car s'en est une sans aucun doute, les survivants des crashs réussissent à mettre leur rancoeur de côté car ils le savent, l'un et l'autre ne sont pas leurs plus grands ennemis, non les Natives le sont. Lorsque Dylan entend la nouvelle, elle rejoint rapidement le groupe formé non loin d'elle, groupe où elle le sait, elle a sa place puisque Julian s'y trouve. Être à ses côtés est désormais une chose naturelle pour la jeune femme et elle ne s'imagine pas autre part. S'il fut un temps où ils n'étaient qu'étrangers, l'île les a forcé à se rencontrer, à former une amitié qui au fil du temps n'a cessé de s'amplifier davantage. Oui, elle doit rester là à ses côtés car si elle a perdu des choses au fil du temps, Julian fait partie de ces personnes qui sont restés à ses côtés, comme elle a pu le faire dans le passé. S’il a des réponses, alors trouve-les. N’importe quoi qui puisse nous être utile. La voix d'Alan est la voix qui s'élève le plus, celle qui est celle à suivre semble-t-il puisque personne ne s'y oppose. Le temps presse, il est donc inutile de se battre pour savoir quelles directives suivre, qui est celui que chacun doit suivre. Non, le temps n'est plus aux disputes futiles, ils doivent tous y mettre du leur pour agir rapidement et correctement. Ils l'ont bien compris. Je vais avec eux. La voix de la brunette se fait entendre presque instantanément et elle peut d'ores et déjà sentir le regard de Julian sur elle alors que de son côté, elle se fait violence pour ne pas en faire de même. Pour cela, elle ancre son regard dans celui d'Éris, alliée inattendue qui a réussi à lui redonner un semblant de confiance, qui a été une oreille attentive sans pour autant que la discussion ne devienne mielleuse. Elle sent les battements de son coeur raisonner dans tout son corps et elle tente tant bien que mal de garder la face. Elle veut se rendre utile, elle est fatiguée de pleurer et de traîner la peine d'avoir perdu des êtres chers. Ce qu'elle veut désormais, ce sont les venger, peu importe à quel prix, du moins c'est ce qu'elle pense. Non… J’ai besoin que tu fasses quelque chose pour moi. La voix de Julian la tire de ses pensées et pour la première fois, elle le regarde dans les yeux et y lit ce qui ressemble le plus à de l'inquiétude, elle en est convaincue. Elle ne veut pas faire quelque chose, si ce n'est rester ici avec eux et être utile. Leur échange de regards ne dure que quelques secondes et pourtant il semble avoir duré bien plus longtemps et alors qu'elle ne pensait pas flancher, elle le fait en hochant imperceptiblement la tête. Trouve Alexander et Nolan, et assures-toi qu’il ne leur arrive rien ! Tu es la seule en qui j’ai confiance pour veiller sur eux… Les traits du visage du petit garçon se dessinent dans sa mémoire alors qu'elle peut encore sentir la fois où il s'accrochait à elle, la fois où tout semblait une nouvelle fois mal partie. Ce jour-là, elle avait promis à son ami qu'elle protégerait cet enfant, qu'il était hors de question qu'elle laisse quoi que ce soit lui arriver. Alors si elle devait le refaire, elle le referait si cela pouvait alléger Julian d'un fardeau. D-D'accord, je le ferais. Mais surtout fait attention. La dernière partie de sa phrase semble logique et pourtant elle ne peut pas s'empêcher de la dire comme pour le supplier de faire ce qu'il faut pour rester en vie. Car s'il semble bien trop souvent l'oublier, des gens tiennent à lui et serait dévasté par sa perte, Dylan la première. Tiens, prend ça. La silhouette d'Éris est désormais proche d'eux et elle la regarde comme pour puiser dans son courage que Dylan admire tant. Elle aimerait être aussi téméraire et sans peur qu'elle l'est et pourtant, si elle tente de le contrôler, Dylan tremble comme une feuille étant terrorisé par la suite des événements qu'elle ne connaît pas. Pourtant, quand sa main se referme sur la lame que lui tend Éris, ses tremblements cessent et elle réussit à réguler sa respiration pour la rendre moins rapide. Sois prudente et ne t'éloigne pas de Dexter. Les paroles échangées sonnent comme des adieux aux oreilles de Dylan et cela n'est acceptable à ses yeux. Pourtant, elle acquiesce car elle sait la gravité de la situation. Pour se remettre les idées en place, la jeune femme, après avoir rangé le couteau dans sa poche, tire en arrière ses cheveux en expirant silencieusement.  Faites tous attention.Si il semble clair qu'elle s'adresse à toutes les personnes, il est sous-entendu que ce message est surtout pour les personnes qu'elle connaît, qu'elle côtoie et c'est également une réponse à Eris. Puis ne perdant pas une minute, elle emboîte le pas à Alan non sans un dernier regard en arrière et s'extirpe de l'abri qui semblait bien calme. À l'extérieur, des cris et un vent de panique la frappent en plein visage alors qu'elle regarde Alan s'en aller pour continuer ce qu'il a commencé. Cette ambiance lui rappelle tellement d'événements qu'elle a déjà vécus que cela en est déroutant. Pourtant, elle ne peut pas se laisser avoir, elle doit rester concentrer et trouver l'abri où se trouvent Nolan et l'enfant. Pour avoir déjà revu Alexander à plusieurs reprises, elle sait vers où se trouve l'abri et c'est avec hâte qu'elle se dirige vers l'endroit.
Cinq. C'est le nombre d'abris visités par la jeune femme avant de trouver le bon dans lequel se trouvaient Nolan et Alexander. Rappelant à la blonde l'urgence de la situation, Dylan leur conseille de ne prendre que le strict nécessaire et de partir du campement le plus rapidement possible. Soulagée de la rapidité dont on fait preuve les deux personnes dont Julian lui a demandé de prendre soin, Dylan inconsciente de ce qui va se passer est la première à quitter l'abri qu'ils avaient pour domicile. La première chose qu'elle croise est le regard dur et froid de Dorian et directement, chaque muscle de son corps se tend. Jamais elle n'a haït une personne comme elle peut le haïr lui et les autres personnes de son groupe. C'est une rage sourde et totale qu'elle ressent au fond d'elle-même qui habite sa personne dès qu'elle entend parlé d'eux mais également dès qu'elle les voit. Si elle ne pèse pas lourd contre un homme de son gabari, elle se met tout de même devant la femme et son enfant comme pour les protéger tout en leur disant de ne pas avancer. Je ne suis pas là pour eux, je veux simplement parler… Ils peuvent partir ! Dylan regarde avec dédain le personnage de Dorian avancé légèrement vers eux, elle aimerait reculer mais rentrer dans l'abri ne les aiderait en aucun cas. Elle écoute les paroles de ce dernier et pourtant, en aucun cas elle n'y fait attention car elle sait pertinemment qu'elles ne sont que mensonges. Si tôt qu'ils auraient fait un pas, celui-ci leur sauterait dessus pour mettre fin à leur existence, comme il l'a déjà fait si souvent. Pourquoi en serait-il autrement aujourd'hui? Tout de sa personne transpire la sournoiserie et le mensonge, Dylan le sent et ne compte pas baisser sa garde. Si par le passé, elle admet avoir été effrayé par lui, par ses semblables et par ce qu'ils peuvent être capable de faire, c'est du passé désormais et si elle doit mourir ce soir pour essayer de sauver Nolan et l'enfant, elle le ferait sans aucun doute. Je ne ferai aucun mal à Alexander, tu en as ma promesse. Je ne veux qu’une chose. Une chose que tu n’es pas en mesure de me fournir. Ni toi, ni ton fils. Si ce n'était pas Dorian en face d'elle, elle pourrait croire en la véracité de ses mots mais elle ne peut juste pas, elle ne sait que trop bien de quoi il est capable. Tout le monde le sait. Pourtant, elle sent dans son dos que Nolan flanche, qu'elle est prête à croire les promesses faites par ce monstre. Elle sent les silhouettes bouger derrière elle pour s'en aller loin d'ici, elle tente de les retenir mais Nolan se dégage de son emprise, ayant bien trop envie de sortir de là. À petits pas Nolan avance, tout comme Dorian et cette fois, son attention semble être revenue sur la brunette qui, elle l'avoue ne sait pas quoi faire. Elle sait qu'elle doit se méfier de Dorian et éviter tout contact proche avec lui mais d'un autre côté, elle voit Nolan et Alexander se rapprocher dangereusement de Dorian. Je recherche certaines personnes. Des gens que tu n’as aucune raison de vouloir protéger. Des gens qui vous ont trahis. Des menteurs qui n’hésiteraient pas à vous poignarder dans le dos car ils ont ça dans le sang… Le seul menteur que je vois pour le moment c'est toi. Le seul qui semble avoir trahi des personnes devant moi, c'est encore toi. Il n'y a aucune chance que je t'aide avec ce que tu as fait. Pour la première fois depuis que Dorian se tient devant elle, elle parle. Jusqu'à présent, elle se contentait d'être silencieuse et d'analyser aussi bien que possible la situation mais il lui était impossible de garder le silence plus longtemps. Bien sûr les Skywest n'ont jamais été ses amis, bien sûr elle garde de la rancoeur envers eux et pourtant, si elle devait faire un choix, c'est en eux qu'elle mettrait sa confiance. Après tout Louis est l'un d'entre eux et si leur dernière rencontre ne s'est pas déroulé correctement, cela aura au moins eu l'effet de réveiller la jeune femme. Le voir s'approcher encore un peu plus force la jeune femme à se redresser et à sortir la lame donner par Éris. Si elle n'a jamais su si un jour elle serait capable d'utiliser un tel objet, elle est désormais persuadée qu'elle le serait s'il s'agit de Dorian. Elle ne serait certes pas apte à le tuer, mais elle pourrait peut-être le blesser. Le rire qui s'échappe de la gorge de ce dernier hérisse le poil de Dylan dont les sourcils se froncent un peu plus, alertant chacun de ses sens. Elle n'a pas le temps de faire un pas en avant que déjà, Dorian tient Nolan et la menace avec sa propre arme pendant qu'Alexander est au sol, pleurant. Tu crois qu’on peut parler maintenant, ou je commence par trancher la gorge de ta copine, pour qu’enfin tu me prennes au sérieux ?! Sa main tremble légèrement alors qu'elle n'est plus sûre de ce qu'elle doit faire. Ce qu'elle voit c'est qu'elle a échoué à les garder saufs mais elle se dit que tout n'est peut-être pas encore perdu même si elle a de sérieux doutes quant aux attentions de Dorian. Sa mâchoire se crispe alors qu'elle retire sa lame, n'étant absolument plus menaçante. Qui comptes-tu choisir, hein ? Je n’ai que quatre noms à te soumettre. Quatre. Alors, je sais, mathématiquement, quatre vies valent plus qu’une, mais ces vies là ne valent pas autant que tu le penses. Quatre noms, Dylan. Sansa. Selena. Adèle. Et Mason… Je les veux, et je les veux tout de suite, sinon ta copine ne passera pas la nuit ! Un frisson parcourt l'échine de la demoiselle alors que son subconscient récite les noms cités par Dorian. Deux des noms cités sont des personnes présentes aux côtés de Julian et Éris, il est hors de question, voire impensable pour elle de le mener là. Tu disais ne pas être là pour eux, alors laisse les partir et alors je te mènerais aux personnes que tu veux. Elle relève la tête comme pour signifier qu'elle ferait ce qu'elle dit s'il épargne la vie de Nolan et celle de l'enfant. Bien sûr elle n'a aucune envie de le mener à Mason ou encore à la scientifique mais elle a fait une promesse à Julian, promesse qu'elle a l'intention de tenir.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://n-say-never.forumactif.ws
Whitewolfs
Your love lifts me out of time and you know my heart by heart
avatar

Messages : 491
Date d'inscription : 24/05/2010
Age : 23

MessageSujet: Re: rp, dylan topic commun {legend of pacific}   Dim 8 Mar - 17:27


i'm feeling like I'm out on the edge again
my breathing shallows, i can't pretend

@tumblr - florrie arnold ~ little white lies

Je crois qu’on ne s’est pas compris, princesse ! Lorsque le couteau de Dorian se plante sans une once d'hésitation dans la cuisse de Nolan, mon coeur se resserre et je sens l'horreur s'installer sur mon visage. Comment peut-il faire une chose pareille sans sourciller? J'avais eu ouï dire que certaines personnes aimaient penser qu'il n'était pas un monstre, qu'il était différent de ceux de son groupe... mais il n'en est rien. Il est un monstre, au même titre que les autres de clics qui n'hésitent pas à enlever des vies, à mutiler ou torturer les personnes croisant leur route. La douleur et l'effroi se lisent également sur le visage de la jeune blonde qui ne sait désormais plus quoi faire. Elle sanglote, se demandant sûrement si ces derniers instants sont arrivés et honnêtement, c'est également mon cas. Quatre personnes. Quatre coups de couteau..! À travers les cris de Nolan et les sanglots d'Alexander, Dylan arrive à écouter Dorian parler mais pourtant, son regard ne cherche pas le sien, il est rivé sur le canif qui sort du corps de Nolan, tâché de sang. Piètre sauveuse, piètre gardienne... dans sa tête, Dylan ne peut s'empêcher de s'en vouloir. Julian ne lui a demandé qu'une chose, une seule et une nouvelle fois elle a été incapable d'y arriver. C'est parfois à se demander comment elle a fait pour rester vivante aussi longtemps lorsque l'on voit à quel point elle est peu douée pour toutes ses choses auxquelles ses proches semblent exceller. Elle aurait aimé avoir une once du courage et du franc-parler de Julian et de la ténacité d'Éris. Pourtant fort est de constater que Dylan n'est rien de tout ça, ce n'est qu'une gamine frêle qui a vu trop de choses et qui semble n'avoir rien appris. À cette conclusion, elle peut sentir ses épaules s'affaisser. La demande de Dorian tourne en boucle dans sa tête comme si elle cherchait une réponse possible qui puisse épargner la vie de Nolan. Mais rien ne lui vient. Égoïstement, elle pense à la vie de Julian, à celle d'Éris et aux autres personnes à qui elle tient encore. Ils sont peu nombreux et pourtant, l'idée de perdre l'une de ces personnes la terrifie. Elle a vécu ça et elle sait qu'elle survivrait mais à quel prix. L'idée de voir la vie de Julian partir est insupportable à la jeune femme si bien quelle se dit que la vie de Nolan à côté n'est rien. Cela semble cruel de pensée ainsi, mais la vérité est que dernièrement, Julian est celui qui a réussi à tenir en vie la jeune femme, celui à qui elle tient le plus, assurément. Chut, chut… On essaie de parler pour épargner ta vie, ce serait gentil de ne pas interférer ! (...) On n’a pas toute la nuit, Dylan. Le prochain coup de couteau viendra se loger dans son estomac, le suivant dans un de ses reins, et le dernier viendra mettre un terme à ses souffrances… Donc, une dernière fois, où sont Sansa, Mason, Adèle et Selena ?! Lorsque Dorian parle du prochain coup de couteau, elle entend un nouveau cri provenir d'Alexander, qui semble si petit. Par automatisme, son regard se pose sur celui-ci et finit par croiser ses yeux d'enfant qui devraient être si naïfs, au lieu de quoi elle ne décerne à travers les larmes, que de la peur et de l'effroi. À ce constat, son coeur se sert un peu plus et alors elle sait qu'elle n'a pas le droit. Non elle n'a pas le droit de choisir la vie de Julian avant celle de Nolan. Alexander a besoin d'elle et si elle disparaissait par sa faute, Julian ne le lui pardonnerait pas. Il serait en vie certes mais il ne serait plus que l'ombre de lui-même. Assures-toi qu’il ne leur arrive rien ! Tu es la seule en qui j’ai confiance pour veiller sur eux... Julian lui a demandé une chose, une seule et il savait qu'elle le ferait peu importe ce que cela lui coûte. En un instant, elle sent sa décision changer, elle qui était prête il y a quelques instants à sacrifier Nolan pour son ami, n'est désormais plus prête à le faire. Il veut Mason, Adèle et les autres, bien, le sacrifice est peu important en comparaison de la vie des siens. Une pensée horrible quand elle y réfléchit mais il semble que la vie sur l'Île force n'importe qui à faire d'horrible de chose. Sûre de son choix, de sa décision, la jeune femme se redresse tout en quittant le regard implorant de l'enfant. Lorsqu'elle croise le regard de Dorian, elle acquiesce légèrement. Lorsqu'un coup de feu retenti, elle ne sursaute pas, ce n'est qu'un bruit de plus venant s'ajouter à la pagaille qui se trouve autour d'elle. Je ne sais pas où sont Sansa et Selena. Mais je sais où sont Adèle et Mason, tu les veux, bien je t'amène à eux. Sa voix ne reflète aucune émotion et ses pensées semblent s'être dissipées pour ne laisser que le silence de sa décision. Sans plus attendre, elle se lance sur le chemin sur lequel elle était il y a quelques minutes pour rejoindre l'abri qu'elle a quitté. En passant devant Dorian, elle finit par se retourner pour analyser la situation. Maintenant que tu l'as blessé, la garder avec toi nous ralentiraient plus qu'autre chose, donc tu peux la laisser ici. Tu as ce que tu veux... (...) Et si tu penses la tuer pour me faire comprendre tes intentions je tiens à te faire remarquer que ce serait une erreur car après tu pourrais me tuer moi-même que je ne t'amènerais pas à ceux que tu souhaites et je pense qu'avant que tu ne les trouve, ils seront déjà partis. Donc réfléchis bien et ne fait pas d'erreur. Intérieurement, elle est surprise de la froideur dont elle peut faire preuve face à Dorian dont la réputation le précède. Elle l'a vu bercé Nolan comme une mère berce son enfant, alors que lui-même est la cause de son malheur. Il est un sadique, sans aucun doute et elle irait même jusqu'à dire que c'est un monstre sans coeur. Son opinion sur lui est fait depuis longtemps déjà et ce soir ne vient que la confirmer. Lorsqu'elle pense que certaines personnes le croient innocent ou encore pas aussi tordu qu'elle ne l'est, elle ne peut s'empêcher de les penser incroyablement stupides. Alors ?

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://n-say-never.forumactif.ws
 
rp, dylan topic commun {legend of pacific}
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» SEASON FINALE ▬ Topic commun (après le mariage)
» TOPIC COMMUN ;
» TOPIC COMMUN ▬ Débat télévisivé pour les élections du représentant de quartier
» MATCH DE VOLLEY ▬ topic commun
» CÉLÉBRATION DU PRINTEMPS ϟ banquet, topic commun

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BOM CHIKA BOW BOW :: SUJETS ARCHIVÉS-
Sauter vers: